dimanche 28 octobre 1979

CAMEL

En 1970, Andrew Latimer, Doug Ferguson et Andy Ward fondent un trio nommé « The Brew ». Ils ne jouent pas encore du rock progressif mais du blues et commencent à se faire connaître du grand public. L'année suivante, le groupe recrute l'organiste Peter Bardens et décide d'abandonner son style blues pour un style qui commence à se faire connaître notamment grâce à des groupes comme King Crimson ou Genesis: le rock progressif.
En octobre de la même année, le groupe change de nom. Il s'appelle désormais « Peter Barden’s On » et entame une tournée à Belfast. Mais très vite il opte pour un nom plus évocateur : Camel. Petit à petit, la qualité de leur musique et de leur répertoire commence à attirer de plus en plus de personnes dans les salles de concerts.
Ayant eu vent de ce succès, le label MCA les fait signer immédiatement et le groupe sort quelques mois plus tard son premier album simplement intitulé Camel. Leur musique attire immédiatement l’oreille, par une sophistication mélodique propre au progressif, mais avec une facilité d’écoute qui les démarque des concepts parfois plus alambiqués de l’époque. Malgré toutes ses qualités, l'album ne rencontre aucun succès et MCA décide de rompre son contrat avec le groupe. Le groupe signe donc chez un autre label : Decca.

http://www.camelproductions.com/


samedi 27 octobre 1979

MICHAEL CHAPMAN

Michael Robert Chapman (born 24 January 1941, HunsletLeeds, Yorkshire, England[1]) is an English singer-songwriter and guitarist. Chapman originally began playing guitar with jazz bands, mainly in his home town of Leeds in The West Riding of Yorkshire. He became well known in the folk clubs of the late 1960s, as well as on the 'progressive' music scene, and has recorded over 40 albums to date.
In 2016 Chapman celebrates 50 years as a professional musician. He still plays professionally & regularly tours in the UK, Europe and USA.

(première partie de CAMEL)


vendredi 26 octobre 1979

John McLAUGHLIN, Billy COBHAM, Jack BRUCE, Stu GOLDBERG

John McLaughlin commence sa carrière de musicien professionnel au sein des formations de Duffy Power, Graham Bond et Georgie Fame, qui jouent principalement du rhythm and blues. Il enregistre à l'occasion comme musicien de studio pour David Bowie, alors inconnu, mais aussi pour les Rolling Stones1.

Avec son vieil ami Jack Bruce, qu'il connaissait depuis l'époque du Graham Bond, ils enregistrent en 1968 l'album Things We Like, qui ne sera toutefois publié que deux ans plus tard, mais qui lui permet d'aller aux États-Unis.
John enregistre son premier album, Extrapolation, en 1969 avec le saxophoniste John Surman, du bassiste Brian Odges et du batteur Tony Oxley. C'est un album de jazz où McLaughlin présente déjà une certaine originalité en tant que compositeur.
À la demande de Tony Williams, il s'installe aux États-Unis en février 1969 afin de rejoindre le nouveau groupe du batteur, The Tony Williams Lifetime, qui comprend en outre Larry Young à l'orgue.