mercredi 4 juillet 1979

UFO

Après quelques essais avec Larry Wallis (ex-membre de Shagrat et futur membre fondateur de Motörhead) et Bernie Marsden (futur membre de Whitesnake, il fera la tournée européenne de UFO et enregistrera la démo Give Her the Gun), le groupe décide finalement d'engager Michael Schenker de Scorpions en juin 1973. Bien que n'ayant que 19 ans à l'époque, Schenker est déjà un guitariste reconnu et respecté.
Sur un nouveau label Chrysalis Records, et avec comme nouveau producteur Leo Lyons le bassiste de Ten Years After, le groupe enregistre Phenomenon en 1974, comportant un son de guitare beaucoup plus dur. Même s'il ne rencontre pas un succès immédiat, cet album contient plusieurs morceaux considérés comme des classiques par les fans, par exemple Doctor Doctor (qui sortira plus tard en single live) ou Rock Bottom (qui sera rallongé lors des concerts pour mettre en valeur Michael Schenker).
Lors de la tournée Phenomenon Tour, Paul Chapman, l'ancien guitariste de Skid Row (groupe irlandais actif fin des années 1960/début des années 1970, composé de Phil Lynott et Gary Moore et sans rapport avec le groupe américain du même nom) rejoint brièvement le groupe puis il s'en va former Lone Star en janvier 1975.
Le groupe continue à sortir des albums, Force It en juillet 1975, No Heavy Petting en mai 1976, et effectue de très nombreux concerts, ce qui en fait des stars en Angleterre et les fait connaître aux États-Unis. UFO commence à expérimenter les claviers sur ses compositions à partir de Force It et décide donc d'engager un claviériste. Le groupe sera d'abord rejoint par Danny Peyronel (ex-Heavy Metal Kids) d'août 1975 à juillet 1976, puis par Paul Raymond (ex-Savoy Brown) qui officiera aussi en tant que second guitariste.
En 1977, UFO sort Lights Out, souvent considéré comme le sommet de la carrière du groupe et comme un album-phare du rock des années 1970. Il contient des titres devenus des classiques pour les fans, comme Too Hot To HandleLights OutAlone Again Or ou encore Love To Love. Avec cet album, UFO reçoit aussi les acclamations des critiques.
Après ce succès, le groupe retourne en studio pour enregistrer Obsession (1978). Même s'il ne rencontre pas autant de succès que son prédécesseur, il contient quelques titres-phares comme Cherry ou Only You Can Rock Me.
Lors de la tournée de Obsession, UFO enregistre en public Strangers in the Night qui sortira en 1979. Cet enregistrement sera un grand succès critique et commercial et sera plus tard considéré comme un des enregistrements publics les plus influents du hard rock des années 1970, au côté du Live and Dangerous de Thin Lizzy, du Alive! de KISS ou du Made in Japan de Deep Purple.

(vu 3 fois dans les années 70)