mardi 10 janvier 2017

GONG

Gong est un groupe de space rockrock progressif et free jazz fondé par l'Australien Daevid Allen, guitariste de Soft Machine à la suite d'un exil forcé en France à partir de 1967.
Les origines du groupe remontent avant la formation de Soft Machine, le jour d'une vision de Daevid Allen au cours d'une pleine lune de 1966. Il vit des intelligences supérieures, les "Octave Doctors", le regarder jouer sur une scène devant un public rock en expérimentant une connexion avec eux qui avait la qualité de l'amour intense1. Après avoir fondé Soft Machine en octobre 1966, il travaille avec le groupe sur le répertoire qui deviendra le premier album du groupe. Mais en septembre 1967 le guitariste australien se voit refuser l'entrée en Angleterre pour trois ans et quitte les Softs. Il n'apparaît donc pas sur leur premier album mais on peut le retrouver sur un CD ayant le même répertoire : Jet Propelled Photographs.
Installé à Paris, Daevid forme un groupe « ancêtre » du Gong, parfois appelé "ProtoGong" et joue avec Don CherryGilly Smith, Ziska Baum entre autres2. Au printemps 1968 il forme le Banana Moon band avec Gilly, Marc Blanc (batterie) et Patrick Fontaine (basse). Mais un de leurs concerts pendant les « événements » de mai 68 l'oblige à un premier exil à Deià (Majorque). Le répertoire de cette époque constituera le premier album de Gong, enregistré à l'automne 1969 : Magick Brother. C'est à ce moment qu'on peut dater la naissance du groupe, qui comporte Didier Malherbe aux vents et Rachid Houari à la batterie. Ils jouent au Festival d'Amougies, parmi les autres invités, dont Yes, The Nice, Pink Floyd et Soft Machine.