lundi 9 janvier 2017

HATEFIELD AND THE NORTH

Issus du groupe des The Wilde Flowers fondé en 1963Kevin AyersRobert WyattMike Ratledge, les frères HastingsDavid Sinclair et Richard Coughlan donnent naissance à Soft Machine d'une part et à Caravan d'autre part. De cette filiation naît en 1973 Hatfield And The North. Le groupe se constitue vers le milieu de 1972 par une bande d'amis, Phil Miller (guitare, ex-Matching Mole), son frère Steve Miller (claviers, ex-Caravan), Pip Pyle (batterie, ex-Gong) et Richard Sinclair (basse et vocaux, ex-Caravan)1.

Le groupe donne quelques concerts entre juillet et septembre cette année-là, puis signe un contrat avec Virgin, Steve Miller étant bientôt remplacé par David Sinclair (cousin de Richard, ex-Matching Mole et Caravan). Le groupe prend alors le nom de Hatfield and the North.
Dave Sinclair quitte le groupe en 1973, peu de temps après une apparition à la télévision française (Rockenstock) avec Robert Wyatt invité au chant. Il est rapidement remplacé par Dave Stewart (ex-Egg) avant l'enregistrement du premier album1.
Le groupe enregistre deux albums, Hatfield and the North et The Rotters' Club1. Sur ces deux disques, les chœurs féminins sont assurés par The Northettes: Amanda Parsons, Barbara Gaskin et Ann Rosenthal.
Après la dissolution du groupe en 1975, Dave Stewart forme National Health avec Alan Gowen (ex-Gilgamesh) et Phil Miller. Pip Pyle les rejoint en 1977.
Le nom du groupe provient d'un panneau de signalisation que l'on pouvait voir à l'époque en quittant Londres par l'autoroute A1 en direction du nord.